Le parcours

Né le 7 juillet 1953, à Neuilly-sur-Seine, Laurent Dassault est le fils de Serge Dassault (1925). Marié, depuis 2002, à Martine Lambrey de Souza Dassault, il a deux fils, Julien et Adrien, nés de son premier mariage avec Martine Raych.

Après treize années passées dans la banque, Laurent Dassault rejoint, en 1991, le groupe fondé par son grand-père Marcel Dassault, à travers Dassault Investissements, où il est chargé des compensations indirectes liées aux contrats aéronautiques militaires.

En charge de la diversification des investissements du groupe, il va développer avec passion les branches artistique et viticole, multipliant ainsi avec succès la valeur du groupe. Profondément tourné vers l’entreprise et l’avenir, Laurent Dassault aime créer, innover, bâtir. Il est également très présent dans de nombreuses organisations caritatives et humanitaires.

Laurent Dassault occupe à ce jour une trentaine de mandats essentiellement dans les secteurs de l’industrie, de la finance, des arts et du mécénat.

L’art

Laurent Dassault est administrateur d’Artcurial SA et co-gérant d’Artcurial Développement.Il œuvre également pour le développement d’Artcurial à Deauville en 2008 et à son initiative, la maison de vente devient actionnaire, aux côtés de son Altesse l’Aga Khan, de l’un des premiers acteurs de ventes de chevaux en Europe, Arqana. Laurent Dassault en deviendra directement actionnaire en 2011 à travers Arcurial Développement.

Grand collectionneur, Laurent Dassault est également à titre personnel très investi dans le domaine de l’art. Après avoir siégé onze ans à l’Association des Amis du Centre Pompidou, il est nommé Administrateur de la Société des Amis du Musée national d’art moderne. Il est également administrateur de l’Association pour la Diffusion internationale de l’Art français (ADIAF) et président des Amis du FRAC Aquitaine, le Fonds régional d’art contemporain d’Aquitaine. En novembre 2009, il crée une galerie spécialisée dans le dessin contemporain à Pékin, dans le centre culturel 7.8.9, sur les conseils et l’appui de son associé Hadrien de Montferrand. La seconde galerie à été inaugurée, le 15 février 2014, à Hangzhou.

Il organise par ailleurs, chaque année, en partenariat avec le Centre Pompidou, le Musée d’Art moderne et la FIAC, avec le soutien de Lazard Frères Gestion, la remise du Prix Marcel Duchamp, au Rond-Point des Champs-Elysées. Ce prix a été créé pour soutenir la scène artistique française et pour contribuer à lui donner un rayonnement international.

Le Vin

En 1994, Laurent Dassault devient gérant de Château Dassault, un Saint-Emilion Grand Cru Classé. En 1997, il rebaptise le second vin D de Dassault. Puis en 1998, il permet l’acquisition de parts dans le prestigieux Cheval Blanc. Acheté par son grand-père en 1955, Château Dassault, domaine de 28 hectares plantés va s’agrandir en 2002 avec l'acquisition de Château La Fleur, Grand Cru Saint-Émilion, dans le but de hisser sa production au rang des plus grands vins de son appellation.

Il continuera, dans une perspective d’investissement à long terme, à travers Château l’Evangile et Château Rieussec, deux grands crus du Bordelais dans lesquels il investit, renforçant ainsi la longue amitié entre les familles Dassault et Rothschild.

En 1998, de l’autre côté de l’atlantique, Laurent Dassault acquiert, avec six autres propriétaires de renom, 850 hectares de terres en Argentine, où il élabore un vin premium Clos de los Siete. Puis en 2004, issu du même terroir, il crée en partenariat avec Benjamin de Rothschild, Flechas de los Andes.

Après avoir signé avec la famille chilienne Luksic, propriétaire de Vina San Pedro, un accord de joint-venture en 2001, il revendra ses parts, en 2007, à Guillermo Luksic suite à une divergence sur la stratégie et la politique du domaine.

En décembre 2013, le domaine familial de Château Dassault s’est agrandi avec l’acquisition du domaine Faurie de Souchard.

Il est aujourd'hui président de Dassault Wine Estates.

 

 

Mécénat et œuvres caritatives

Ces deux activités, souvent liées, tiennent une place importante dans la vie et l’œuvre de Laurent Dassault.

Il est administrateur de l’Organisation pour la Prévention et la Cécité (OPC). OPC participe activement à la lutte contre l’onchocercose, ou cécité des rivières, notamment en Afrique de l’ouest et s’implique dans la lutte contre le trachome à l’échelon mondial. En 2006, Laurent Dassault a organisé un gala de charité prestigieux au profit de l’OPC, sous la présidence d’Alain Mérieux, avec le parrainage de Bernadette Chirac.

Il est également Président de One Drop France, filiale de One Drop Canada, fondation présidée par Guy Laliberté, qui vise à assurer un meilleur accès à l'eau potable aux populations les plus pauvres du monde.

Il a rejoint l’Association pour la mémoire des enfants cachés et des Justes, fin 2013, dont il est le trésorier. Cette association œuvre principalement pour la réalisation d’un parcours muséographique de la ville de Chambon-sur-Lignon, un projet dans lequel Laurent Dassault s’investit personnellement à travers notamment la conception et la réalisation du jardin de la mémoire.

Centres d’intérêts

Avec l’art, le polo et le golf sont les deux autres passions de Laurent Dassault. Il y puise son énergie et, excellent cavalier, galope, en France et à l’étranger, dès que son emploi du temps le lui permet.

Il est également féru d’aviation. Après ses études supérieures, il fait ses classes à l’Armée de l’Air. En 1978 il sera officier de renseignement sur l’escadron Jaguar 3/3 Ardennes à Nancy-Ochey. Il devient capitaine de réserve en 1986.

Décorations

En France :

  • Chevalier de la Légion d’Honneur, 2003
  • Officier des Arts et des Lettres, 2008
  • Chevalier des Palmes Académiques, 2010

 

A l’étranger :

  • Officier de l’Ordre de la couronne de Belgique, 2006